Quantcast

Rien que du gratuit; concours, coupons, échantillons Canada français

Échantillons gratuits, concours, coupons et autres offres gratuites

inscriver-vous à notre infolettre

La cour a tranché: la poudre pour bébé Johnson & Johnson a causé son cancer de l’ovaire, maintenant ils doivent payer

Dans une décision sans précédent, un jury de St Louis vient d’accorder à une femme de Virginie 110,5 millions de dollars US dans le procès le plus récent contre la poudre pour bébé Johnson & Johnson.

Lois Slemp a poursuivi Johnson & Johnson pour des millions en fonction des allégations selon lesquelles leur produit en poudre pour bébé était la cause de son cancer de l’ovaire.

Slemp, une utilisatrice de longue date du produit, a été diagnostiquée en 2012 et elle accuse les produits au talc de l’entreprise d’avoir causé son cancer. Depuis son diagnostic, le cancer s’est propagé à son foie la rendant trop malade pour participer au procès.

poudre1

Lois Slemp a poursuivi Johnson & Jonson et a gagné après que les jurés aient déterminé que la poudre pour bébé de l’entreprise avait causé son cancer de l’ovaire.

poudre2

Slemp était un consommateur dévoué de la poudre pour bébé de Johnson depuis plus de 40 ans avant son diagnostic de cancer de l’ovaire. Le produit pour bébé populaire contient du talc, un minéral doux qui a été utilisé dans les produits de soins personnels dès 1894.

En plus de l’utilisation la plus fréquente pour les fesses de bébés, de nombreuses femmes l’utilise toujours comme un produit pour l’hygiène féminine.

Bien que la recherche ait seulement trouvé un lien faible entre le cancer de l’ovaire et l’utilisation de la poudre pour bébé pour l’hygiène féminine, l’Agence internationale de recherche sur le cancer classe l’utilisation génitale du talc comme «cancérogène éventuellement possible».

poudre3

Les avocats de Slemp ont cité une étude en particulier qui démontre que les femmes qui étaient des utilisatrices régulières de talc sur leurs organes génitaux sont jusqu’à 40 pour cent plus à risque de développer un cancer des ovaires.

Johnson & Johnson a déclaré dans un communiqué qu’ils allaient faire appel des allégations, mais la société est déjà confrontée à environ 2 000 poursuites judiciaires fédérales concernant les problèmes de santé liés à l’utilisation à long terme de la poudre de talc dans leurs produits.

Source : Shared.com